top of page
Rechercher

À savoir avant de s'engager dans un coaching TDAH ou pas ...


Le coaching fait partie des thérapies brèves. Le nombre de séances est défini dès le commencement de l'accompagnement, on sait donc immédiatement quand il se terminera. De mon point de vue savoir qu'il y aura entre 8 et 12 rencontres permet au coaché de prendre conscience qu'il faut de se mettre en action, là, maintenant, de suite ... et c'est bien là l'une des spécificités de ce style d'accompagnement. Il ne faut pas y venir "juste" pour se vider le coeur face à une oreille attentive. Il faut s'engager dans un coaching lorsqu'on sait qu'il faut passer à l'action, qu'on a envie de le faire mais qu'on ne sait pas comment le faire...


Le coaching c'est un art du questionnement. Lorsque le coach pose des questions, le coaché va puiser les informations là où elles se trouvent ... au plus profond de lui. Ça peut sembler fleur bleue de dire cela comme çà ... mais c'est une réalité qu'il est bon de rappeler: la vérité des uns n'est pas la même que celle des autres. Votre vérité, vos réponses vous sont propres et sont déjà à l'intérieur de vous, le travail du coach c'est de vous accompagner à les révéler, a les ordonner, à en comprendre le sens ... et ce n'est en aucun cas celui de vous imposer sa propre vision du monde.


Pour se lancer dans un coaching il est impératif d'avoir un objectif ou du moins un problème à résoudre. En effet il ne s'agira pas d'un travail d'introspection qui chercherait à mettre en évidence le " pourquoi " on se retrouve dans telle ou telle situation qui ne nous convient pas. L'idée moteur du coaching c'est de comprendre comment on se sort de cette situation. Le passé ne sera que très peu abordé dans la phase du coaching, on inspectera plutôt le présent pour préparer un futur plus à propos avec ce à quoi on aspire. Cela passera certainement par l'apprentissage de nouveaux comportements et la personne coachée devra bien prendre en compte qu'elle sera l'unique actrice principale de son changement.( Et oui on ne change pas les autres mais on peut changer sa propre façon de recevoir les autres)


Au centre d'un coaching, il y a la relation entre vous et votre coach . Il n'y a pas d'école pour apprendre à créer une relation de confiance, sans jugement, qui permet à l'autre d'être lui même ... il n'y a pas d'école pour apprendre à faire en sorte que le courant passe sincèrement entre deux personnes ... Peu importe le style d'accompagnement dans lequel vous allez vous engager, cette notion est capitale pour que ça fonctionne. Il faut que les deux parties s'acceptent mutuellement telles qu'elles sont et qu'une sorte d'alchimie se créé ... Parfois l'accompagnant peut être confrontant car c'est aussi cela son rôle, mettre les pieds dans le plat, mais si les échanges restent francs , directs, authentiques et sincères , le terrain sera propice à la réussite de votre objectif.


Le coaching c'est aussi un engagement mutuel. L'annulation d'une séance peut avoir plusieurs impacts sur le coaching. En effet laisser trop de temps entre deux séances n'est vraiment pas recommandé car on perd la dynamique. La régularité des rencontres est vraiment un facteur de réussite dans l'accompagnement. De plus mis à part dans les cas de forces majeurs, quand vraiment vraiment on ne peut pas faire autrement, la relation de confiance sera entachée par cette annulation (qu'elle vienne de la part du coaché ou du coach d'ailleurs). et on l'a déjà vu, la relation est également l'un des piliers de la réussite du coaching. C'est exactement la même chose pour les retards ... La mise en place de certains protocoles peuvent être longues, si 10 min de retard ne semble pas être exagéré, cela pourra venir entacher le déroulement de la séance ... si le praticien n'a pas d'impératif après votre rencontre il pourra peut être faire l'effort de s'adapter mais comme ce genre de règles vaut dans les deux sens, il ne prendra sûrement pas le risque d'être en retard pour son rendez vous suivant si vous êtes arrivés en retard au votre ... ce sera votre séance qui sera donc écourtée. L'engagement mutuel c'est aussi ne pas dire oui quand on pense non, ne pas dire qu'on va le faire si on sait qu'on ne va pas le faire, c'est de ne pas décider de tout arrêter sans assister a une dernière séance ( on peut évidemment décider de stopper un accompagnement mais il est vraiment bénéfique de suivre quand même la séance bilan qui permet de récapituler tout ce qui aura été fait).


L'engagement mutuel c'est d'un côté un coach qui vous propose un vrai accompagnement personnalisé et un coaché qui s'attèle à poser les réflexions et actions proposées pendant les interséances.


Le coaching est compatible avec un accompagnement psychologique voire même dans certaines situations cela peut être explicitement conseillé. En effet en coaching nous n'aborderons que très superficiellement toutes vos éventuelles commorbidités. En effet, je me répète, mais en coaching on veut de l'action, des prises de décisions, on cherche a solutionner une problématique, atteindre un but et tout cela dans un temps restreint.

Le coaching n est pas une psychothérapie, le coach n'est pas un gourou, n'est pas un guide spirituel, il ne fait pas de diagnostic, ne donne pas d avis médical.

Voila pourquoi le principe de la contractualisation de l'accompagnement a un sens. Mais attention cela ne signifie certainement pas qu'il s'agit d'une relation purement commerciale. Oui votre coach pourra utiliser le terme de client tout simplement parce que vous n'êtes pas son patient, il ne va pas vous soigner. Cependant si ce mot peut en freiner certain, il est pourtant adéquate dans cette situation. Il met en évidence la prise de décision, le choix d'utiliser un service dans le but d'en retirer un bénéfice. Vous êtes acteur de votre changement et non un observateur passif en attente d'une prise en charge. La petite phrase que vous retrouverez souvent pour expliquer cela c'est : " Le coach a une obligation de moyens mais pas de résultat, le résultat appartient seulement à la personne accompagnée. "



 

Résumé des éléments à prendre en compte avant de se lancer dans un coaching :


L'accompagnement va être intense, prenant, engageant, personnalisé, sur une période assez brève.


Ça ne fonctionnera pas si vous :

- avez des réticences face à votre accompagnant

- ne croyez pas en ce qu'il vous propose

- n'avez pas vraiment envie ou besoin de changement

- vous n'êtes pas prêt à bousculer vos façons de faire ou de voir les choses.


Il y aura des changement significatifs si vous :

- êtes d'accord pour remettre en question votre mode de fonctionnement actuel

- lâchez prise et prenez ces séances comme ce qu'elles sont à savoir un moment pour vous !



Voici quelques questions auxquelles je vous propose de répondre afin de vous lancer sereinement :


- Est ce que je veux VRAIMENT du changement dans ma vie ?


- Est ce que je suis prêt(e) à fournir des efforts pour atteindre mon objectif, résoudre mon problème ?


- Est ce que j'ai besoin d'aide pour mettre en marche ce changement ?


- Est ce que je suis prêt(e) à investir du temps et de l'argent pour MOI ?


Si tel est le cas , il y a une dernière petite question que je vous propose de vous poser :


- Comment, par qui et pourquoi j'ai envie d'être accompagné pour ce changement ?


Une fois ce travail de fait , et après avoir pris connaissance de toutes les informations ci dessus vous saurez si le coaching est fait pour vous !


On se retrouve très vite pour un article entièrement dédié au coaching TDAH !





21 vues0 commentaire

Comments


bottom of page